Les actualités
Le point juridique : pourquoi l'obligation vaccinale pourrait être illégale

Le point juridique : pourquoi l'obligation vaccinale pourrait être illégale

Publié le : 13/07/2021 13 juillet juil. 07 2021

Chacun a entendu les représentants de l'Etat expliquer tour à tour qu'il n'y a rien d'exceptionnel à l'obligation vaccinale qui est l'unique moyen de mettre un terme à la pandémie. 

Voici le principe : En vertu de l'inviolabilité du corps humain, les essais médicaux sur des volontaires en bonne santé sont autorisés sous réserve d'un consentement libre, éclairé et exprès.

En droit européen : la directive 2001/20/CE du 4 avril 2001 art 3, d'application directe en France prévoit un consentement éclairé et la CEDH a eu l'occasion de rappeler ce principe à plusieurs reprises.

En droit interne : Art 1122-1-1 code de la santé publique : aucune recherche impliquant la personne humaine ne peut-être pratiquée "sans son consentement libre et éclairé recueilli par écrit, après que lui a été délivrée l'information prévue". Ladite information porte notamment sur les risques prévisibles.

Alors quelle différence entre les vaccins covid et les 11 vaccins déjà obligatoires en France ?

La réponse est simple :

Pour que l'Etat soit autorisé à se passer du consentement libre et éclairé des personnes qui reçoivent le vaccin, il doit disposer des éléments scientifiques permettant d'établir d'une part l'efficacité du vaccin et d'autre part l'identification des risques encourus. Dans de telles circonstances, il peut même être retenu que l'obligation reste légale "lorsqu'un petit nombre de décès survient dans le cadre d'un programme de vaccination dont le seul but est de protéger la santé de la société en éliminant les maladies infectieuses".

En quelque sorte, le Gouvernement qui prive l'individu de l'expression d'un consentement libre et éclairé doit lui même disposer de toutes les informations nécessaires. C'est en principe le cas pour les 11 vaccins actuellement obligatoires.

Or les conditions nécessaires à l'obligation vaccinale ne peuvent être réunies quant il s'agit d'un vaccin expérimental !

Dans un article RDLF n°2021 chronique 20, le Professeur Philippe SEGUR, démontre que les vaccins Moderna, Pfizer, BioNTech et Astrazénéra revêtent bien les caractéristiques de vaccins expérimentaux.

Pour preuve, il rappelle que leurs autorisations de mise sur le marché sont conditionnées à la fourniture par les laboratoires des résultats de "l'essai principal qui se poursuit pendant 2 ans".

Les rapports finaux sont donc attendus :

- pour Pfizer en décembre 2022
- pour Moderna : en janvier 2023
- pour Astrazeneca : mai 2022
- pour Johnson&Johnson : 31 décembre 2023

Qui dit essai dit expérimentation; qui dit expérimentation dit nécessité d'obtenir de l'individu un consentement libre et interdiction pour le Gouvernement d'imposer l'obligation vaccinale, ne serait-ce que sur le fondement de l'article 1122-1-1 ou de la CESDH.

Nous sommes à l'heure des annonces, mais il faut s'attendre à ce que les textes à paraitre soient scrutés de prêt et à l'apparition d'un contentieux juridictionnel massif, d'abord à l'occasion de l'obligation imposée au personnel soignant, puis du reste de la population.
 

Historique

<< < 1 2 3 4 5 > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.